Women's Campaign : Names Not Numbers !

Women's Campaign : Names Not Numbers !

Email
L’ensemble du réseau de Médecins du Monde se mobilise et lance une campagne internationale en faveur de la santé sexuelle et reproductive des femmes !

En 1994, lors de la Conférence internationale du Caire sur la Population et le Développement (CIPD), 179 États ont adopté un programme d’action dans lesquels ils se sont engagés à garantir l’accès universel à la santé reproductive d’ici 2015. Et pourtant….chaque année, 300.000 femmes de par le monde meurent suite à une complication de grossesse ou à un avortement non médicalisé. Car souvent, elles n’ont d’autre choix que de prendre ce risque.

En septembre se tiendra la 69ème Assemblée Générale des Nations unies à New York, qui consacrera une session spéciale aux vingt ans de la conférence du Caire. L’occasion idéale de (re)mettre le doigt sur les enjeux qui pèsent sur la santé des femmes.La problématique des grossesses non désirées représente un véritable enjeu de santé publique.
Elles se traduisent dans la réalité par la multiplication des grossesses à haut risque (grossesses précoces ou trop rapprochées), mais également par un nombre très important d’avortements pratiqués dans de mauvaises conditions de sécurité. 222 millions de femmes qui préfèreraient différer ou éviter une grossesse dans les pays en voie de développement n’ont toujours pas accès à une contraception sûre et efficace.Ce qui mène à des situations catastrophiques :  près de 22 millions de grossesses non désirées (sur un total de 80 millions chaque année) aboutissent à un avortement non médicalisé. Ces avortements clandestins entraînent le décès de près de 50 000 femmes, soit environ 13 % de la mortalité maternelle, tandis que 8 millions d’autres souffrent d’invalidités temporaires ou définitives.

La campagne internationale de Médecins du Monde s’axe principalement autour d’un site internet, intitulé « Names not numbers », réalisé et diffusé en 7 langues différentes et dans 11 pays.  Il permet tout à la fois de signer notre appel, de le relayer sur les réseaux sociaux et  de prendre connaissance de notre plaidoyer. Chacun a ainsi la possibilité d’interpeller les responsables politiques qui se retrouveront aux Nations Unies, en septembre, pour l'accès universel à la contraception et à l'avortement sûr et légal !

 

Soyez parmi les premiers à éditer une carte virtuelle sur le site de la campagne :  

names-not-numbers.org !