Grèce | Aux côtés des réfugiés à travers le pays

Grèce | Aux côtés des réfugiés à travers le pays

Email
Depuis mars 2016, Médecins du Monde a lancé un large projet de soutien aux réfugiés à travers la Grèce. C’est Médecins du Monde Belgique qui a pris la tête de ce projet aux côtés de MdM Grèce, avec le soutien des délégations française, espagnole et britannique.
Mars 2016

Pourquoi sommes-nous sur place ?

La Grèce est l’une des portes d’entrée les plus prisées du continent européen. Suite à la fermeture des frontières dans les Balkans, la situation des réfugiés présents en Grèce s’est fortement dégradée : plus de 55.000 réfugiés sont coincés en Grèce, dans des conditions de vie extrêmement compliquées.

Que fait Médecins du Monde ?

Pour répondre aux besoins grandissant des personnes déplacées - et en adéquation avec ses valeurs d'aide aux groupes vulnérables - Médecins du Monde a lancé en mars 2016 un large projet de soutien aux réfugiés à travers les pays. Intitulé « Accès à des soins gratuits et de qualité pour les réfugiés en Grèce » (« Access to free and quality healthcare for refugees in Greece »), ce projet constitue un effort comme des délégations grecque, belge, française et espagnole de Médecins du Monde.

Depuis le début du projet, les équipes de Médecins du Monde dispensent des soins aux réfugiés en se concentrant sur trois aspects : les soins primaires, la santé sexuelle et reproductive et la santé mentale. « Ces trois aspects sont traités dans chacun des camps, et chacun est vital » explique Elisa Visconti, coordinatrice générale du projet. « Nous traitons directement les personnes et nous référons les cas les plus urgents aux hôpitaux. Nous avons des sages-femmes dans chacun des camps ainsi qu'une équipe mobile composée de gynécologues. Nous prenons également en charge les violences liées au genre (GBV - Gender Based Violence), et nous assurons un suivi médicale optimal ainsi qu'un transfert dans un environnemen sûr. »

La santé mentale est aussi un problème important. « Les gens ici sont coincés au milieu de nulle part sans savoir ce qui va leur arriver » explique encore Elisa Visconti. « Ces réfugiés ont vécu l’enfer – dans leur pays d’origine et sur le chemin vers la Grèce. Ils sont en permanence sous tension. Les tentes abritent des familles entières qui n’ont plus aucune vie privée. De plus, l’argent commence à leur manquer et ils n'ont pas accès au marché du travail, au système d'éducation ni à aucune autre activité. Dans cet atmosphère, les frustrations se développent facilement. »

Médecins du Monde est présente dans les camps de réfugiés avec des cliniques fixes et mobiles à travers la Grèce. Chaque équipe est composée d'un médecin, d'une infirmière, d'une sage-femme, d'un psychologue, d'une assistante sociale et d'un interprète. En plus de ces équipes, des unités mobiles composées de gynécologues et de dentistes visitent tour à tour les différents camps, accompagnés si nécessaire par un pédiatre. 

Depuis le début du programme, les équipes de Médecins du Monde ont été présentes dans 15 endroits au total (Elliniko, Malakasa, Schisto, Filippiada, Konitsa, Faneromeni, Kavala, Nea Redesto, Trikala, Volo, Doliana, Koutsochero, Tsepelovo, Kipselochori). 

En cet hiver 2017, les équipes de Médecins du Monde continuent à travailler dans 10 camps, tandis que les équipes mobiles se déplacent dans les structures plus adaptées à l'hiver, où certaines personnes ont été déplacées. Les équipes généralistes sont composées de médecins, infirmières et interprètes ; certaines équipes spécialisées sont accompagnées par des gynécologues, psychologues, pédiatres, assistants sociaux. De cette manière, nous sommes capables de procurer tous les soins nécessaires aux réfugiés présents dans les camps. Ainsi, l'entièreté des besoins des réfugiés sont couverts.

Résumé et chiffres du projet

ECHO1
easel.ly

PARTENAIRE

Nos partenaires

Suivez Médecins du Monde:

Projets dans le monde

Email