Afrique | Famine 12-12

Afrique | Famine 12-12

Email

Quatre pays d'Afrique centrale et de l'est sont en état d'alerte pour tenter d’éviter le pire. Près de 20 millions de personnes sont en ce moment confrontées à une grave insécurité alimentaire ou à une situation de famine. Cette situation est non seulement la conséquence des conditions climatiques (phénomènes El Niño et La Niña), mais aussi des conflits armés, qui obligent les populations à se déplacer et les empêchent de subvenir à leurs besoins comme l’élevage, l’agriculture ou la pêche. Malgré la situation compliquée et les difficultés d’accès, Médecins du Monde est présente dans plusieurs de ces pays pour venir en aide à la population et lance un appel à la solidarité avec le Consortium 12-12.

Aidez les victimes de la famine - Faites un don !

Actualités

  • 25.04.17 - Cinq ONG intervenant au Yémen - dont Médecins du Monde - sonnent une nouvelle fois l'alarme quant à la situation au Yémen.
  • 05.04.17 - D'autres pays d'Afrique sont également touché par le risque de famine et la malnutrition. C'est pourquoi Médecins du Monde lance dans les prochains jours un nouveau programme nutritionnel au Kenya.
  • 03.04.17 - Depuis la Somalie, Pierre Verbeeren explique ce qu'est réellement une famine.
  • 20.03.17 - La solidarité s'organise pour venir en aide aux personnes menacées ou touchées par la famine. Mais des moyens supplémentaires restent nécessaires pour faire face aux besoins sans précédents. 
  • 17.03.17 - Dans les pays concernés, Médecins du Monde adaptent et renforcent ses projets pour répondre à l'urgence actuelle. Matériel et équipes ont été envoyés au Nigéria pour soutenir les programmes déjà en place ; le nombre de centres de santé soutenus sera augmenté au Yémen et les programmes nutritionnels seront intensifiés ; et en Somalie, le projet déjà en place va renforcer son programme 'nutrition' avec de nouveaux moyens (humains et matériels) et de nouvelles zones couvertes. Plus de détails.
  • 14.03.17 - Lancement de l'appel commun du Consortium 12-12.

 

L'état des lieux : 

Somalie

Contexte

La guerre civile et l'instabilité politique - qui durent depuis plus de 20 ans - rendent difficile l'accès humanitaire. Le pays subit également l'impact du dérèglement climatique, avec des températures toujours plus élevées et des périodes de sécheresse plus longues.

Ce que fait Médecins du Monde

Nos équipes interviennent depuis 2012 à Bosasso (Puntland - nord). Elles sont présentes dans :

  • Un centre de stabilisation dans la ville de Bosasso ;
  • Huit centres de santé dans la ville de Bosasso ;

Dans ces deux lieux, nous apportons un soutien matériel et humain au personnel médical prenant en charge les cas de malnutrition. Pour aider les nombreuses familles qui viennent d'endroits lointains, nous les traitons et leur procurons un logement et de la nourriture pendant la durée du traitement.

  • Cinq unité de santé primaire dans cinq villages du district de Bosasso ;
  • Deux unités nutritionnelles mobiles qui circulent dans la ville et le district de Bosasso ;
  • Deux unités médicales mobiles qui circulent dans la ville et le district de Bosasso.

Nos quatre équipes mobiles parcourent la région pour se rendre dans les différents camps de réfugiés qui s'y trouvent - la plupart du temps éloignés des structures de santé. Ces équipes se concentrent sur la détection et le traitement des cas de malnutrition infantile, ainsi que des enfants souffrant de diarrhée aigue. Les cas qui ne présentent aucune complication peuvent être traités sur place, et nous organisons le transfert vers des hôpitaux fixes pour les autres.

Nigeria

Contexte

Présence du groupe armé terroriste de Boko Haram depuis 2012 avec de nombreuses conséquences : déplacement interne de millions de personnes, épuisement des réserves de nourriture, services de bases qui ne sont plus assurés, effondrement du système de santé, etc. « Les populations manquent d’eau potable, de nourriture et d’abris. La situation est alarmante et leur état nutritionnel est critique. Les populations ne peuvent plus subvenir à leurs besoins, tels que l’élevage, l’agriculture ou la pêche. » explique le Dr. Jean-François Corty, directeur des Opérations internationales de Médecins du Monde. Sur place, les besoins sanitaires sont extrêmement élevés en raison de l'effondrement du système de santé (30% des structures sanitaires ont été détruites ou endommagées dans le conflit). « Les attaques ont visé entre autres les centres de santé et le personnel médical. On est confrontés à un manque de matériel et de médicaments : près de 90 % des structures ne sont pas en capacité de prendre en charge les enfants malnutris. C’est une crise humanitaire oubliée qui mérite une forte mobilisation. »

Ce que fait Médecins du Monde

Nos équipes sont présentes à Maiduguri (Etat de Borno -nord-est) depuis 2016. 

  • Deux équipes médicales mobiles dans les camps de Kawarmella, El Miskin et Garba Buzu ;
  • Une clinique fixe ;

Dans ces deux configurations, nos équipes procurent des soins de santé primaire à la population et prennent en charge les enfants et les futures mères qui souffrent de malnutrition. Nos équipes - personnel médical, sages-femmes, pharmaciens, infirmi-er-ère-s, etc. - s'occupe aussi de la vaccination des enfants, de soins secuels et reproductifs et de sessions d'information et de sensibilisation à la santé au sein des communautés où elles travaillent. 

Entre le octobre 2016 et avril 2017 :

  • 16.810 enfants ont été examinés pour détecter des cas de malnutrition ;
  • 1.149 enfants ont complétés leur traitement contre la malnutrition ;
  • 20.067 consultations ont été menées par nos équipes ;
  • 257 personnes ont été référencées vers des hôpitaux

Yémen

Contexte

Depuis 2015, le conflit opposant les rebelles houthis et les forces gouvernementales - appuyées par une coalition de pays arabes emmenés par l'Arabie Saoudite - s'est envenimé. La situation humanitaire est dramatique : l'accès aux populations vulnérables est compliqué, les stocks de nourriture sont faibles et l'approvisionnement difficile (alors que le pays importe 90% des biens de première nécessité). La situation sanitaire est également alarmante, avec un système de soins en déliquescence (travailleurs non-payés, structures détruites ou à l'arrêt, manque d'eau potable, etc.). Par conséquent, le risque d'épidément augmente de jour en jour.

Ce que fait Médecins du Monde

Nos équipes sont présentes à dans les états de Sana'a et Ibb (ouest) depuis 2015. Nous sommes présents dans :

  • Cinq centres de santé ;
  • Une maternité ;
  • Deux équipes de santé mobiles ;

Ces différentes structures ont été réhabilitées par nos équipes. Elles fonctionnent aujourd'hui avec notre support, notamment pour ce qui concerne les services nutritionnels et les soins à l'attention des enfants.

  • Une équipe d'intervention d'urgence ;

Cette équipe a été mise en place pour intervenir aussi rapidement que possible dans les endroits où la situation est la plus critique.

JE FAIS UN DON

Nos partenaires

Suivez Médecins du Monde:

Projets dans le monde

Email