Une première visite chez le dentiste pour des enfants réfugiés en Grèce

Une première visite chez le dentiste pour des enfants réfugiés en Grèce

Email
Grâce à l’unité dentaire mobile de Médecins du Monde, les plus jeunes réfugiés des camps situés dans le nord de la Grèce ont eu droit, ce mois-ci, à leur toute première visite chez le dentiste. Une équipe de trois personnes, dirigée par la dentiste Sofia Kouva, s’est rendue dans les camps de réfugiés de Ioannina et Thessaloniki pour soigner les dents des enfants présents. Elle leur a également – à eux et à leurs parents – expliqué comment en prendre soin.

Alors que la Syrie était pourvue d’un très bon service de dentisterie avant que la guerre civile n’éclate, de nombreux enfants qui ont fui depuis 2011, n’ont jamais eu l’opportunité de consulter un spécialiste en santé bucco-dentaire. La visite de l’équipe représentait  donc pour eux la première occasion d’en savoir plus sur l’hygiène dentaire et sur la façon de l’entretenir. Une occasion aussi pour Sofia et son équipe de mieux comprendre les défis et problèmes dans les camps.

La plupart des enfants n’ont jamais été chez le dentiste

Pour s’assurer que le plus d’enfants possible seraient présent, l’équipe s’est arrangée pour faire coïncider les rendez-vous avec ceux du programme de vaccination. « Souvent, les parents qui se trouvent dans les camps n’amènent leurs enfants chez le dentiste que s’ils souffrent de douleurs aigues ou permanentes. C’est donc une occasion idéale de trouver tous les enfants réunis dans un même lieu au même moment » selon Sofia Kouva.

« Nous offrons un traitement au fluor aux enfants, et des conseils d’hygiène dentaire, y compris sur la façon de se brosser les dents convenablement. Nous montrons aux adultes ce qu’ils doivent surveiller et comment encourager leurs enfants à maintenir une bonne hygiène dentaire ainsi que les bonnes habitudes à prendre. »

Et les besoins sont évidents : « L’alimentation dans les camps est très néfaste pour l’hygiène dentaire. Par exemple, le matin, les enfants reçoivent des pains au chocolat comme petit déjeuner. Et ils ne se brossent pas les dents convenablement. »

La guerre déstabilise la vie des personnes

« Certains adultes syriens ont de très bonnes dents, meilleures que celles des Afghans. Cela est dû au fait que le conflit dure depuis plus longtemps en Afghanistan - 40 ans en réalité. Si vous considérez la façon dont une guerre déstabilise la vie des personnes, il n’est pas étonnant que le dentiste ne soit pas une priorité. J’ai examiné des personnes de 35 ans qui n’avaient jamais vu un dentiste. C’est la même chose pour les petits syriens qui sont victimes de la guerre depuis 5 ans. »

« Aujourd’hui, ils sont dans une phase d’installation. Les gens doivent être motivés de se forger de nouvelles habitudes de santé. Bientôt, espérons-le,  ils déménageront dans de nouveaux lieux de vie et nous pouvons les aider à reprendre une vie normale. Protéger leurs dents en fait partie. Les dents sont importantes et la guerre ne devrait pas les dégrader sur plusieurs générations. »