Une école pour les enfants réfugiés à Kavala (Grèce)

Une école pour les enfants réfugiés à Kavala (Grèce)

Email
Dans le camp de réfugiés de Kavala (nord-est de la Grèce), certains enfants n’ont plus été à l’école depuis plus de deux ans. Sur place, ils n’ont accès à aucune forme d’éducation. C’est pour cette raison que Médecins du Monde a décidé de mettre sur pieds une école, qui sera en partie gérée par les occupants du camp.

Chalkero est un camp de réfugiés situé à 10 kilomètres à l’est de la ville de Kavala, dans le nord-est de la Grèce. Avec 240 occupants – dont 82 enfants -, il s’agit actuellement d’un des plus petits camps de réfugiés en Grèce.

Médecins du Monde est la seule organisation présente à Chalkero, aux côté de l’armée grecque. Sur place, nos équipes médicales ont constaté que l’état de santé des enfants était influencé par leur manque d’occupations. Ils sont par exemple nombreux à se blesser en jouant dans les montages à côté desquelles le camp est situé.

« Les adultes du camp nous ont dit qu’ils voulaient mettre en place une école et nous ont demandé notre aide pour le faire, » explique Anna Giovanios, coordinatrice de l’équipe sur place. « Certains enfants qui sont ici n’ont pas reçu la moindre éducation depuis plus de deux ans. Ils n’ont rien à faire : soit ils restent assis toute la journée, soit ils vont jouer dans les montagnes, ce qui peut s’avérer dangereux. »

À Kavala, les enfants manquent de tout, ou presque. « Ils ont besoin de vêtements. Ils ont besoin de chaussures. Ils ont besoin de jouets pour s’amuser et ils ont besoin d’aller à l’école. Nous allons faire en sorte que ce soit possible. »

Médecins du Monde a déjà recruté trois professeurs dans la ville voisine. Ils ont accepté de venir donner cours bénévolement aux enfants du camp. Pour le reste, ce sont les adultes réfugiés qui s’assureront que l’école fonctionne correctement.

« Il est important que cette école soit gérée par les réfugiés eux-mêmes, » explique Hara Tsavou, assistante sociale dans le camp. Elle travaille avec les enfants pour les réhabituer à un apprentissage social structuré, à travers des danses ou des chants par exemple.  « Les gens ici ont de la nourriture, un endroit où dormir, ils sont soignés s’ils en ont besoin … mais c’est tout. Les enfants, eux, doivent aller à l’école. »

Médecins du Monde accompagne les réfugiés en Grèce à travers tout le pays avec des équipes médicales fixes et mobiles. Découvrez notre action.