Syrie : une collaboratrice de Médecins du Monde tuée dans l’attaque d’un hôpital

Syrie : une collaboratrice de Médecins du Monde tuée dans l’attaque d’un hôpital

Email
Médecins du Monde soutient l’appel de Médecins sans Frontières pour que des résolutions des Nations-Unies soient enfin prises pour la protection de la population civile.

Le bombardement de l’hôpital a eu lieu à Ma’arrat al-Numan, entre Alep et Lattaquié, dans le district de Idlib. L’hôpital a été touché partiellement mais fonctionne toujours. Une personne est morte, une infirmière”, a déclaré Pierre Verbeeren, qui s’indigne du ciblage systématique des structures de soins : “Lundi passé déjà 25 personnes sont mortes dans l’attaque d’un hôpital de Médecins sans Frontières, qui a publié un rapport disant qu’en 2015 seulement, 63 structures de santé avaient déjà été touchées. Après 5 ans de guerre en Syrie, les infrastructures sanitaires du pays sont décimées. Les organisations d’aide humanitaire n’ont plus accès aux populations vulnérables et ne peuvent plus faire leur travail. Les personnes doivent se déplacer de plus en plus loin pour se faire soigner. Nous soutenons l’appel de Médecins sans Frontières pour que l’ONU prenne des résolutions pour la protection de la population civile”, finit Pierre Verbeeren.