Syrie - Un hôpital soutenu par Médecins du Monde détruit à Alep

Syrie - Un hôpital soutenu par Médecins du Monde détruit à Alep

Email
Le 14 juin au soir, l’hôpital Omar Ben Abdulaziz, situé à l’est d’Alep et soutenu par Médecins du Monde (MdM), a été détruit. MdM condamne avec la plus grande fermeté cet acte qui, une fois de plus, bafoue les règles les plus élémentaires du droit humanitaire international qui s’appliquent aux lieux de soins.

D’après les équipes sur place, l’hôpital a été touché et fortement endommagé par un bombardement aérien. Cet hôpital fournissait des soins de santé primaires, des soins chirurgicaux et disposait d’un service de maternitéA l’heure où nous écrivons, aucune victime n’est à déplorer.

Depuis le début du mois d’avril, la situation ne cesse de se détériorer à Alep. Durant les deux premières semaines de juin, trois autres hôpitaux ont également été bombardés et dix civils ont été tués. Au cours de ces derniers jours, les combats se sont intensifiés et piègent la population, victime directe du siège de nombreuses villes.

« Les attaques contre les structures de soins sont quasi quotidiennes. La situation est catastrophique : les civils et les personnels de santé sont les premières victimes. Il faut que ces attaques s’arrêtent, nous ne cessons de tirer la sonnette d’alarme. Nous attendons une application urgente du droit international humanitaire » affirme le Pierre Verbeeren, président de Médecins du Monde Belgique.

Médecins du Monde demandeque soient protégés le personnel soignant et les blessés, et que les lieux de soins soient sanctuarisés. Nous rappelons à la communauté internationale l’extrême urgence de mettre en place une trêve pérenne afin de faciliter l’aide humanitaire et le déplacement des civils bloqués.

Dans la ville d’Alep, Médecins du Monde et ses partenaires soutiennent 6 structures de santé.

La guerre en Syrie entre dans sa sixième année, elle a fait plus de 280.000 morts et elle a entrainé le déplacement de plus de la moitié de sa population.