Syrie: Médecins du Monde s’indigne du bombardement meurtrier du village de Qah

Syrie: Médecins du Monde s’indigne du bombardement meurtrier du village de Qah

Email

Une attaque aérienne sur le village syrien de Qah, dans la région d’Idlib, a frappé dimanche 27 avril une école, faisant trois victimes (dont deux enfants) et onze blessés. Ces derniers ont pu être pris en charge dans les hôpitaux les plus proches, dont certains soutenus par Médecins du Monde. 

Un entrepôt de Médecins du Monde a également été frappé par les bombardements, détruisant l’ensemble de son stock (dont plus de 450 kits d’hygiène). A l’heure actuelle, rien ne permet d’indiquer que Médecins du Monde ait été intentionnellement visé.

Depuis octobre 2012, l’association travaille dans des camps de déplacés à Qah, une zone proche de la frontière turque, où de nombreux Syriens se sont réfugiés. Médecins du Monde leur fournit une assistance sanitaire et médicale, à travers neuf centres de santé primaire implantés dans les différents camps. 

En vertu du droit international humanitaire, l’organisation condamne fermement ces attaques et rappelle une nouvelle fois qu’il est impératif que toutes les parties au conflit respectent les règles du droit international humanitaire pour protéger les populations et les infrastructures civiles. De plus, la sécurité et la sûreté du personnel médical et humanitaire, des infrastructures et des véhicules de transports sanitaires doivent être garanties sans délai.

Contact presse: 

Beatrice.best@medecinsdumonde.be  - GSM: 0495/29 04 10- Tél (dir.) : +32 (0) 2 225 43 43