Survivants en mer : les résidents de l'Aquarius (3)

Survivants en mer : les résidents de l'Aquarius (3)

Email
Il est 9 h 47 le 28 mars quand le capitaine de l’Aquarius, le bateau dont le but est de sauver des migrants pris au piège en pleine mer, reçoit un appel : une embarcation en détresse se trouve à une heure de navigation. Ce jour-là, 132 personnes ont pu être secourues, dont 122 jeunes hommes, 7 femmes et 3 enfants : des jumeaux de 13 mois et un bébé de 7 mois. Aujourd'hui, nous partageons avec vous l’histoire de Judas.

Judas est l'un de ces 132 rescapés sauvés par notre bateau, l’Aquarius. Il est nigérian, n’a pas plus de 13 ans, mais a entrepris la traversée seul. « Lorsqu’il s’est présenté vers 19 h, il souffrait d’une angine et d’une forte fièvre », explique Anne Kamel, coordinatrice médicale. Les médecins lui prescrivent alors des antibiotiques et de quoi faire descendre sa température.

Vers 1h30 du matin, les amis de Judas viennent alerter les équipes de Médecins du Monde et de SOS Méditerranée de garde dans l’espace de repos. Anne se faufile dans la salle : « Il était brûlant de fièvre et presque inconscient, incapable de marcher. Deux membres de l’équipe de sauvetage m’ont aidé à le porter jusqu’à la clinique. Il était perdu, le visage baigné de larmes, et ne comprenait pas ce qui lui arrivait. Nous avons dû le rassurer pour parvenir à lui faire prendre ses médicaments. » Céline, l’infirmière, le perfuse pour faire progressivement retomber la fièvre. « Ce matin il était debout, encore très fatigué. Il a été évacué prioritairement sur le bateau des garde-côtes italiens qui est arrivé mercredi matin pour transférer les rescapés en Italie. S’il n’avait pas été pris en charge, avec une fièvre aussi élevée, il risquait une infection plus étendue, voire une pneumopathie », explique Anne.

Depuis le lancement de la mission de sauvetage de l’Aquarius en février dernier, une initiative conjointe de Médecins du Monde et SOS Méditerranée, 444 réfugiés ont déjà pu être sauvés en mer Méditerranée. L’objectif de la mission : intervenir en mer Méditerranée auprès des embarcations en difficulté pour sauver les vies de ceux qui sont en danger de mort.

Lundi, dernier témoignage, de Danielle.