Médibus : à la rencontre des plus fragilisés

Médibus : à la rencontre des plus fragilisés

Email
Médecins du Monde en partenariat avec l'ASBL Dune lancent un nouveau projet : le Médibus. Deux fois par semaine, ce cabinet de consultation mobile va à la rencontre des personnes en situation de grande précarité, exclues des soins. Ce dispositif, basé sur l’ « outreaching », permet d’offrir des soins paramédicaux, de travailler à la réduction des risques auprès des usagers de drogue et de rétablir leur confiance envers les structures de soins.

Même en Belgique, l’accès aux soins de santé n’est pas une évidence pour tout le monde. Tous les jours, les Centres d’Accueil, de Soins et d’Orientation (CASO) de Médecins du Monde et le Comptoir Locale d’Information et de Prévention (CLIP) de Dune reçoivent des patients exclus du système de soins de santé « classique ». Si ces personnes parviennent à trouver le chemin jusqu’aux soins, d’autres n’y arrivent pas. Avec le Médibus, Médecins du Monde et Dune asbl vont à la rencontre de ces publics en rupture totale avec les structures de santé et de réduction des risques.  

Parmi eux, les personnes sans abri et les usagers de drogue. Deux soirs par semaine, le Médibus va se garer aux abords des gares et des stations de métro de Bruxelles, fréquentés par ces personnes. Dans le Médibus, aménagé en espace de consultation, Dune et Médecins du Monde proposent des soins infirmiers classiques dits « de première ligne » (pansements, bandages, hygiène etc…), des informations sur la réduction des risques ainsi que du matériel stérile d’injection (avec possibilité de récupération du matériel utilisé).

« Ce projet répond à un réel besoin : trop de personnes vivant en rue ne savent pas vers qui se tourner pour obtenir des soins», explique Geneviève Loots, responsable du projet auprès de Médecins du Monde. «Le raccrochage des personnes au système de santé s’avère très efficace: la semaine dernière, nous avons reçu un monsieur en détresse, qui avait de fortes douleurs dans la poitrine. Grâce à sa rencontre avec l’équipe soignante, nous avons pu le prendre en charge, l’emmener chez un médecin pour un dépistage de tuberculose – qui s’avéra négatif- et finalement l’équipe du CASO de Bruxelles lui a ouvert l’accès aux soins.»

Grâce à l’ « outreach » que permet le Médibus, Dune peut également élargir ses publics cibles : il ne s’agit plus seulement d’aller à la rencontre d’usagers de drogue en situation de grande précarité mais aussi des jeunes injecteurs qui ne se reconnaissent pas comme « toxicomanes » et des usagers qui ne fréquentent pas les dispositifs bruxellois de réduction des risques et/ou de soins. Christopher Collin, coordinateur du CLIP à Dune, confirme le bien-fondé du projet : « Depuis le lancement, nous faisons de plus en plus de soins infirmiers et  augmentons notre taux de distribution/récupération de matériel stérile d’injection par soirée. Nous n’en sommes qu’au début mais nous pensons sincèrement que ce type de dispositif nous permettra de toucher davantage d’usagers. »

 

Ce projet n’aurait pu voir le jour sans le précieux soutien d’Ello Mobile, opérateur de téléphonie mobile belge qui reverse 100% de ses gains à des projets sociaux. Il propose à ses clients, pour 35 euros de facturation, de financer une consultation médicale pour une personne sans abri dans le Médibus.

Ce projet a également reçu le soutien de la Loterie Nationale.