Médecins du Monde renforcera son intervention

Médecins du Monde renforcera son intervention

Email
(Paris, le 16 juillet 2014) Dans la bande de Gaza, la poursuite des opérations militaires israéliennes entrave le fonctionnement du système de santé palestinien et restreint l’accès de l’aide humanitaire. Face à une situation sanitaire chaque jour plus critique, Médecins du Monde intensifie son aide médicale aux populations civiles.

Dix jours après qu’Israël a lancé l’opération « Bordure protectrice », le bilan est lourd : plus de 200 morts et 1500 blessés, principalement des civils, et 18 000 déplacés. Les services de santé déplorent d’importants dégâts matériels causés par les bombardements et doivent travailler avec des coupures d’électricité de plus en plus fréquentes.

« La plupart des cas que l’on reçoit sont des femmes et des enfants, commente le Docteur Dr. Hosam Abu-Elwan, médecin urgentiste pour Médecins du Monde. Nous commençons à manquer de certains médicaments de base, et personne ne sait combien de temps notre stock va durer. »

Ainsi, Médecins du Monde, à la demande du ministère de la Santé palestinien, se prépare à approvisionner les structures de santé en produits médicaux. Mais à ce jour, l’aide humanitaire est toujours rendu difficile par les bombardements incessants. Les acteurs de santé continuent à travailler au péril de leur vie, alors que des cliniques, des ambulances ont été ciblées par des raids aériens.

Présente depuis 2002 dans la bande de Gaza, l’association soutient 11 centres de santé. Fortes de leur expérience sur les crises précédentes, les équipes de MdM ont mis en place des formations aux soins d’urgences (premiers secours, évacuation d’urgence) afin que les communautés soient en capacité de prodiguer les premiers soins.

Gaza : aidez les civils blessés à survivre

Depuis le début des violences, des centaines de personnes ont été tuées. Les femmes et les enfants sont particulièrement touchés. Avec votre aide, nous pouvons envoyer des docteurs supplémentaires, des médicaments et du matériel médical sur place. Au nom des citoyens blessés, nous vous remercions de votre aide. »