Médecins du Monde lance son projet « Lunettes »

Médecins du Monde lance son projet « Lunettes »

Email
En Belgique, tout comme les soins dentaires, l’acquisition de lunettes est bien trop souvent postposée. Dans ses centres de soins, Médecins du Monde rencontre environ 4 personnes par semaine qui se passent de lunettes ou portent des lunettes inadaptées à leur vue, faute de moyens. Voilà pourquoi l’ONG médicale a décidé de lancer son projet « Lunettes ». Les patients de Médecins du Monde qui en ont besoin pourront bénéficier d’une monture et de verres adaptés, gratuitement.

Avant toute chose, il faut savoir que le projet "lunettes" concerne uniquement les patients (ou futurs patients) de Médecins du Monde, qui sont exclus du système de santé classique (personnes qui ne sont pas en ordre de mutuelle).

Bien que la Belgique dispose de l’un des meilleurs systèmes de santé au monde, certains groupes de populations vulnérables éprouvent des difficultés d’accès aux soins. Ils doivent parfois économiser pour se soigner ou se passer de soins pour être en mesure de payer d’autres coûts « basiques » de la vie. Ainsi, plus d’une famille sur sept repousse des soins de santé pour raisons financières. Ce report de soins touche avant tout les femmes, les jeunes et les groupes vulnérables. Selon cette étude, 20% des familles en Belgique reportent l’achat de lunettes pour raisons financières. En Belgique, l’acquisition de lunettes est bien trop souvent postposée, tout comme les soins dentaires (29%). (1)

Sofie Manantsoa, coordinatrice médicale chez Médecins du Monde explique le phénomène :  « Les gens différencient les soins indispensables et les soi-disant « soins de luxe », comme les soins dentaires, les lunettes, la kinésithérapie, l’orthopédie, ou une consultation chez le spécialiste. S’il faut choisir entre de nouvelles lunettes, des soins dentaires ou payer la facture d’électricité, le choix est vite fait. » Désormais, les patients chez qui l’ophtalmologue détecte un problème de vue repartent avec une prescription pour une paire de lunettes gratuites.

Ceci n’est possible que grâce au partenariat avec les opticiens Hans Anders, qui financent la monture et les verres adaptés. « En Belgique, le marché des lunettes est démesurément cher. Une monture et des verres adaptés peuvent facilement coûter 300 euros. Nous estimons que personne ne doit amputer son budget pour des lunettes de qualité. Une bonne vue ne doit pas être un luxe, c’est notre motivation de base », explique Alex Stergialis, Marketing Manager chez Hans Anders ; « Grâce à ce projet, nous touchons des personnes qui sinon ne seraient jamais entrées dans nos boutiques. »

Depuis le début du projet, 12 patients ont reçu une nouvelle paire de lunettes. Environ 200 personnes pourront bénéficier de nouvelles lunettes, jusqu’à la fin du partenariat, l’année prochaine. L’une d’elles s’appelle Judith, elle a 71 ans. « Il y a encore 10 ans, je dévorais des livres. Et puis ma vue s’est dégradée. Je savais que j’avais besoin de lunettes, mais je ne pouvais pas me les payer. Grâce à ce projet, je vois bien à nouveau »