Médecins du Monde condamne les centres de détention fermés pour les réfugiés en Grèce

Médecins du Monde condamne les centres de détention fermés pour les réfugiés en Grèce

Email
Huit délégations de Médecins du Monde se sont réunies à Thessalonique ce jeudi pour affirmer leur opposition aux centres de détentions pour les réfugiés installés en Grèce. Le réseau d’ONG appelle à la mise en place immédiate d’une solution humaine et respectueuse des réfugiés.

L’ONG médicale a fait part de son énorme déception de voir que les décideurs européens n’ont pas écouté la voix des citoyens demandant plus de solidarité envers les réfugiés. Ils n’ont pu se mettre d’accord sur un plan de répartition des réfugiés dans l’Union européenne et ont préféré ne pas répondre à la problématique : l’accord entre l’UE et la Turquie ne respecte ni le choix des gens, ni les droits fondamentaux.

Médecins du Monde condamne fermement les centres de détention fermés comme réponse à la crise migratoire. L’ONG a malgré tout décidé d’y rester active et d’y poursuivre ses activités pour venir en aide aux personnes sur place, principalement des mineurs non accompagnés, ainsi que pour être témoin de leur situation. Médecins du Monde condamne également avec force les expulsions en lieu et place d’une protection des migrants.

Le réseau Médecins du Monde est présent sur toutes les routes empruntées par les migrants. À Idomeni, les équipes médicales sont chaque jour témoins de manquements criants : sanitaires de qualité, nourriture, vaccins, installations scolaires. Depuis quelques jours, les hélicoptères de l’armée survolent le campement à basse altitude, réveillant les souvenirs douloureux que les réfugiés tentent de fuir.

Cette situation accentue la vulnérabilité de nombreuses personnes : les enfants, qui représentent 40% des personnes rencontrées par les équipes de Médecins du Monde, les personnes handicapées, les personnes présentant des problèmes mentaux, etc. Les femmes, particulièrement vulnérables, doivent également disposer d’espaces protégés.

Le réseau international Médecins du Monde répète son appel à la mise en place de voies de passages sûres pour les réfugiés fuyant l’insécurité de leur pays pour l’Europe. Nous demandons également des conditions d’accueil décentes pour les enfants.

Les réfugiés font partie d’un futur commun : nous exigeons une nouvelle réponse politique basée sur la solidarité et la sécurité avec les réfugiés.

 

Signataires : Médecins du Monde Belgique, Allemagne, Suisse, Pays-Bas, Royaume-Uni, France, Grèce & Espagne