Lesbos : Médecins du Monde renforce les équipes locales avec des bénévoles belges

Lesbos : Médecins du Monde renforce les équipes locales avec des bénévoles belges

Email
Médecins du Monde assure quotidiennement entre 300 et 400 consultations à Lesbos. Cette petite île du nord-est de la Grèce accueille chaque jour plus de 2 000 réfugiés. Devant la saturation des structures de soins traditionnelles, Médecins du Monde Belgique envoie des bénévoles belges pour renforcer les équipes locales et prodiguer des soins aux près de 17 000 réfugiés présents sur l'île.

« Les structures d’enregistrements et les structures de soins traditionnelles sont totalement dépassées », explique Chris Migom, médecin bénévole belge pour Médecins du Monde à Lesbos. «Le camp d’accueil ne peut recevoir que 2 000 personnes. Les milliers d’autres doivent se débrouiller et dorment dans des tentes, autour des points d’eau. La situation est chaotique et instable. »

Médecins du Monde intervient dans ce camp d’accueil, situé à Moria, dans le nord. Nos équipes sont aussi actives à Kara Tepe, le camp où se sont réunis les réfugiés qui n’ont pas pu être accueillis dans les structures officielles, et dans le port de Mytilène, la ville principale de l’île, où plusieurs milliers de personnes attendent de pouvoir prendre un bateau vers Athènes. Entretemps, un nouveau centre d'accueil a été mis en place dans le stade de foot. Médecins du Monde y est également présente pour mener des consultations.

Chez les 300 à 400 patients que Médecins du Monde rencontre chaque jour, les symptômes rencontrés sont typiques de la situation. « Des rhumes, des problèmes respiratoires et des maladies de la peau », précise le Dr Migom.

L’arrivée importante de réfugiés combinée avec les mauvaises conditions d’accueil et d’enregistrement a provoqué de nombreuses tensions ces derniers jours. Les autorités ont récemment ouvert 20 nouveaux bureaux d'enregistrement, ce qui a permis à la tension de retomber : « Les files d'attente sont moins longues et les ferrys sont plus nombreux », observe Migom depuis Lesbos. Pour renforcer les équipes, des médecins et du personnel infirmiers belges se rendront sur place dans les prochaines semaines.