Le Plan Hiver Medical de Médecins du Monde est prêt

Le Plan Hiver Medical de Médecins du Monde est prêt

Email
L’hiver s’annonce et Médecins du Monde est prêt à dispenser des soins aux personnes sans abri, à Bruxelles et à Anvers. Cette année, le plan hiver médical de Médecins du Monde réunira quelques 185 médecins, infirmier(e)s... bénévoles. Les données récoltées l’an dernier avaient permis de prendre la mesure du problème et d’affirmer qu’un plan hiver médical est une nécessité absolue.

Les besoins en soins de santé des personnes sans abri augmentent de façon inquiétante. Durant l’hiver 2012-2013, 8116 consultations ont été délivrées auprès de 2090 personnes sans abri. C’est deux fois plus que durant l’hiver 2011-2012. Afin de toucher le plus grand nombre de bénéficiaires, Médecins du Monde déploie cette année un plan hiver médical de grande échelle, tant à Bruxelles qu’à Anvers.

A Bruxelles, Médecins du Monde est responsable du volet médical des Plans hiver (fédéral et régional) : pendant 4 mois (jusque fin mars), une équipe de 185 volontaires va réaliser des consultations médicales gratuites dans les centres d’accueil d’urgence. A Anvers, 45 bénévoles se tiennent à disposition, dans deux centres d’accueil (l’un de jour et l’autre de nuit). Dans ces deux villes où Médecins du Monde dispose de ses propres centres de soins, la capacité d’accueil de ces centres sera renforcée par des consultations hebdomadaires supplémentaires. Les personnes sans abri atteintes de graves affections seront accompagnées auprès de spécialistes et d’autres services
médicaux spécifiques (Centres de dépistage HIV/tuberculose…). Enfin, cette année, pour la première fois, une équipe mobile sillonnera les rues de Bruxelles : 2 fois par semaine, ce cabinet mobile ira à la rencontre des plus démunis, dans la rue et aux abords des gares, stations de métro…

Si les besoins en soins sont avant tout physiques, la santé mentale est aussi concernée. L'enquête 2012-2013 menée par Médecins du Monde indique que 70% des personnes sans abri ont des problèmes de sommeil ou de stress, alors que ces types de problèmes ne concernent “que” 22% de la population belge. Et, alors que 16% des Belges luttent contre la dépression, ce pourcentage atteint 55% chez les personnes sans abri. L’isolement social constitue une des explications à ces chiffres très élevés. 51% des répondants disent n’avoir aucun ami.

Pour des personnes sans abri, l’accès aux soins reste problématique : "Sur les 2090 personnes sans abri que Médecins du Monde a soignées l’année dernière, 50% n’avaient aucune couverture  sociale, aucune mutuelle, aucune assurance ; 29% d’entre elles s’étaient vu refuser des soins, au moins une fois pendant l’année. Il y a donc un vrai problème d’exclusion" conclut Pierre Verbeeren, Directeur général de Médecins du Monde Belgique.

 
*LES CHIFFRES RELATIFS AUX PATHOLOGIES RENCONTRÉES SONT DISPONIBLES SUR DEMANDE.