Gaza, besoin d’une aide massive, et de toute urgence ! La solidarité peut vraiment faire la différence

Gaza, besoin d’une aide massive, et de toute urgence ! La solidarité peut vraiment faire la différence

Email
Bruxelles, 7 août 2014 - Caritas International, Handicap International, Médecins du Monde, Oxfam-Solidarité et UNICEF Belgique, les cinq organisations humanitaires qui constituent le Consortium 12-12, relancent leurs appels aux dons en soutien des programmes d’urgence à Gaza. Elles saisissent l’opportunité de la trêve temporaire pour intensifier leurs activités, en cours depuis le début de la crise, mais les moyens manquent pour faire face aux énormes besoins. Une aide alimentaire s’impose pour 485.000 personnes et 1,5 millions de Gazaouis n’ont peu ou pas accès à l’eau potable.

Au troisième et dernier jour du cessez-le-feu temporaire décrété à Gaza, le bilan humanitaire prend des proportions dramatiques. Outre les 1.354 civils palestiniens qui ont perdu la vie, 200.000 personnes sont aujourd’hui sans-abris. 485.000 nécessitent de toute urgence une aide alimentaire. Un million et demi de Gazaouis sont privés d’accès à l’eau et à l’assainissement. Avec 24 centres de santé endommagés, des fournitures et des stocks de médicament au plus bas, les infrastructures médicales ne sont pas en mesure de répondre aux besoins d’une population qui sort exsangue de sept ans de blocus et d’un mois de conflit. 

 

Ces dernières semaines, Unicef, Oxfam, Médecins du Monde, Handicap International, Caritas International et leurs partenaires ont déployé leur aide à Gaza en dépit des conditions sécuritaires désastreuses. Les équipes sur place redoublent maintenant d’efforts depuis que le cessez-le-feu leur permet, ainsi qu’à la population, de se déplacer sans risquer leur vie. Il importe aujourd’hui que l’accès humanitaire soit durablement garanti et que ces activités puissent toucher davantage de personnes.

 

« Sans la mobilisation immédiate de ressources et de moyens, ce bilan humanitaire catastrophique ne pourra que s’alourdir, indique Erik Todts, directeur du Consortium Belge pour les situations d’urgence. Une aide massive s’impose, et de toute urgence, afin de permettre la poursuite et l’élargissement des actions humanitaires déployés par les organisations sur place.  La solidarité peut vraiment faire la différence. »

 

Pour les dons (avec la communication « Gaza »):

 

• Caritas International – BE88 0000 0000 4141
• Handicap International – BE80 0000 0000 7777
• Médecins du Monde  – BE26 0000 0000 2929
• Oxfam-Solidarité – BE37 0000 0000 2828
• UNICEF Belgique – BE31 0000 0000 5555

 

Contact:

  • Erik Todts, directeur / porte-parole : 0476/982404
  • ·      Gilles Cnockaert : 0473/784939

 

 

Aperçu des activités en cours :

 

Caritas International – BE88 0000 0000 4141 - www.caritas-int.be

Caritas à Gaza : accès aux soins et aux biens de première nécessité

Caritas International intervient à Gaza par le biais de son partenaire local, Caritas Jérusalem. Caritas Jérusalem y dispose d’un centre de santé primaire, dans le camp d’Al-Shati, et d’une clinique mobile qui assure des permanences médicales en 6 endroits où les structures de santé ont été détruites. Caritas fournit également 4 hôpitaux en médicaments et en carburant pour les générateurs électriques. Des distributions sont actuellement en cours auprès de 2.000 ménages : colis alimentaires, couvertures, kits d’hygiène… A terme, un soutien financier est prévu pour les familles ayant tout perdu.

Caritas est également présente dans les écoles ou les victimes ont trouvé refuge. Des jouets et livres de coloriage sont distribués aux enfants. A l’occasion de consultation collectives ou individuelles, ils ont, comme leurs parents, la possibilité de s’exprimer sur les traumatismes qu’ils ont vécus et reçoivent l’aide psychosociale indispensable. Aidez-nous à aider sur www.caritas-int.be

Handicap International – BE80 0000 0000 7777 - www.handicapinternational.be

Handicap International en action à Gaza

Il y a deux semaines déjà, Handicap International a pu soutenir l’hôpital Al-Shifa en leur fournissant du matériel indispensable qui faisait défaut : béquilles, chaises roulantes, matelas anti-escarres. Pour fournir du matériel orthopédique supplémentaire, Handicap International prépare du matériel qu’il faudra pouvoir acheminer dans les zones touchées de la bande de Gaza.

Handicap International et ses partenaires locaux sont prêts pour l’envoi d’équipes médicales mobiles afin de soigner les victimes chez elles et pour offrir un soutien psychologique à une population traumatisée.

Les restes explosifs de guerre vont également faire peser une grave menace après la fin des bombardements. Forte de son expérience – notamment au Liban - l’organisation se prépare donc à devoir intervenir pour détecter et détruire ces engins.

Médecins du Monde  – BE26 0000 0000 2929 - www.medecinsdumonde.be

Sur les 11 centres de santé que Médecins du Monde soutient, 9 fonctionnent et les Gazaouis continuent de s’y rendre pour des soins de santé primaires dans le cadre du programme « préparation aux urgences » mis en place par MdM. Les soignants de ces centres sont également formés pour prendre en charge et si besoin référer les blessés. Ces centres vivent une situation sanitaire dramatique : exposés aux bombardements, ils font face à une rupture de stock de certains médicaments essentiels ainsi qu’à des coupures d’électricité de plus de 20h par jour. Le bombardement de la seule centrale électrique de Gaza n’a fait qu’aggraver cette réalité, affectant non seulement la vie quotidienne des Gazaouis mais aussi le système de santé (fonctionnement des machines) et de sanitation (assainissement et approvisionnement en eau). La violence du conflit fait également émerger des besoins en appui psychosocial et en santé mentale surtout chez les enfants. Médecins du Monde procède actuellement à une analyse des besoins.

MdM s’efforce de maintenir ses activités. Les équipes basées à Jérusalem et celles dans la bande de Gaza travaillent en étroite collaboration pour trouver des solutions durables pour les Gazaouis. Ce sont 3 médecins et 11 autres employés qui partagent le quotidien des Palestiniens ainsi qu’une équipe de coordination de 6 personnes qui les soutiennent.

Médecins du Monde continue d’envoyer régulièrement des médicaments et du matériel médical.

 

Oxfam-Solidarité – BE37 0000 0000 2828 - www.oxfamsol.be

Oxfam distribue de l’eau potable à plus de 150.000 personnes déplacées ainsi que des coupons alimentaires et de la nourriture à des milliers de personnes. Oxfam soutient des hôpitaux locaux en leur apportant du carburant, de l’eau potable et du matériel médical. Actuellement, l’accès à l’eau est particulièrement problématique. Les bombardements ont détruit des dizaines de puits, de canalisations et de citernes, alors que des déversements d’eaux usées contaminent les sources d’eau potable. Le nombre de personnes n’ayant quasi aucun accès à de l’eau potable a atteint les 1,5 million.

En outre, Oxfam plaide sans relâche pour une solution politique durable. Nous exigeons un cessez-le-feu permanent et la fin du blocus israélien. Nos politiciens doivent envoyer un signal politique beaucoup plus fort et prendre des mesures concrètes. Mais entretemps, nous ne pouvons pas perdre une seconde, chaque jour des vies pourraient être sauvées. Chaque don fait la différence, sur le BE37 0000 0000 2828 avec en communication “Gaza 9121” ou www.oxfamsol.be/GazaFR

UNICEF Belgique – BE31 0000 0000 5555 - www.unicef.be

La moitié des 1,8 million de Gazaouis sont des enfants. 400.000 d’entre eux sont traumatisés et ont besoin d’un soutien psychologique. Aux 408 enfants tués s’ajoutent 2.744 petits blessés, mutilés, brûlés.

Dès le début du conflit, les 5 équipes psychosociales de l’UNICEF sont allés à la rencontre des enfants et sont parvenues à en prendre 1.870 en charge, tandis que des spots radio et 200.000 SMS expliquaient aux parents comment garder leurs enfants en sécurité. Un numéro vert « Sawa 121 » a reçu les appels des parents et enfants en détresse.
L’UNICEF collabore à la restauration de l’approvisionnement en eau en installant 13  réservoirs communautaires et en fournissant des pièces de rechange. Il a également distribué 2.500 kits familiaux d’hygiène, 1.388 jerrycans, 5.000 couvertures et 24.000 vêtements pour enfants. Les 2.300 familles les plus vulnérables ont reçu des bons  d’alimentation, une activité bientôt élargie à 10.000 familles.

L’UNICEF fournit aux hôpitaux des vaccins, des médicaments de base et du matériel. Avec ses partenaires, il visite les abris pour aider les mamans à poursuivre des pratiques vitales telles que l’allaitement maternel.

Parallèlement à ces activités de première urgence, l’UNICEF recense et documente également les violations des droits de l’enfant, tant palestiniens qu’israéliens et poursuit son travail de fond pour améliorer les conditions de détention des enfants palestiniens.