Crise de l'asile : Médecins du Monde en appui psychologique aux réfugiés

Crise de l'asile : Médecins du Monde en appui psychologique aux réfugiés

Email
Médecins du Monde, responsable de l’aspect sanitaire et médical dans le parc Maximilien à Bruxelles, est aussi active dans le soutien psychologique aux réfugiés. Une équipe de psychologues qualifiés est présente sur le terrain et offre un appui émotionnel aux demandeurs d’asile. Du côté médical, huit personnes sont envoyées chaque jour dans des hôpitaux.

Une trentaine de psychologues – bénévoles chez Médecins du Monde, pour la plateforme citoyenne ou se présentant de leur propre initiative – sont présents dans le parc Maximilien. Devant l’importance des besoins psychologiques des réfugiés, Médecins du Monde propose depuis ce lundi un appui émotionnel à ses patients.  Une tente dédiée aux entretiens a été installée à côté des tentes médicales. Ils peuvent donc se dérouler dans le calme et avec toute l’intimité nécessaire.

« Les patients que nous recevons viennent en grande majorité de pays en situation de conflit armé. Beaucoup sont traumatisés par la violence », explique Sofie Manantsoa, coordinatrice médicale des projets belges de Médecins du Monde. « Il y a un petit garçon de cinq ans qui crie à chaque fois qu’un avion passe, parce qu’il s’attend à ce que des bombes en tombent... » 

Cinq à six réfugiés expriment chaque jour la volonté d’un appui psychologique. Les psychologues sont également à l’écoute des dizaines de bénévoles qui travaillent dans le camp et qui sont souvent les témoins directs de la détresse des réfugiés.

Dans le parc Maximilien, les équipes médicales de Médecins du Monde, présentes 24 heures sur 24, reçoivent entre 150 et 200 patients par jour. Les équipes traitent en majorité des symptômes des voies respiratoires, mais aussi des problèmes de dents et des problèmes de peau.

Les personnes dont les symptômes sont plus graves sont accompagnées vers des hôpitaux. Ces derniers jours, les équipes de Médecins du Monde y envoient en moyenne huit patients par jour. Ils nécessitent des soins approfondis pour du diabète, des maux d’estomac, des besoins gynécologiques, des fractures, des problèmes cardiaques ou des problèmes psychologiques aigus.