Connexion « La Fête des Voisins », point d’orgue de la campagne « Syrie 12-12 - Sauver des vies »

Connexion « La Fête des Voisins », point d’orgue de la campagne « Syrie 12-12 - Sauver des vies »

Email

Ce vendredi 31 mai, la Fête des Voisins associera convivialité et solidarité. L’invitation est lancée dans le cadre de la campagne « Syrie 12-12 – Sauver des vies » par Thomas Van Hamme, qui visitait il y a un mois les projets humanitaires en cours en Jordanie. Invité ce mercredi par le comité de quartier de l’Avenue Milcamps pour un avant-gout à la Fête des Voisins, Thomas Van Hamme témoigne autour d’un thé solidaire : « Il en faut peu pour organiser une collecte ou une action ce vendredi entre voisins et aider ceux qui n’ont plus de chez eux. »

Les recettes provisoires de l’action « Syrie 12-12 – Sauver des vies » ont dépassé le cap des 2 millions d’euros. Un seuil symbolique est franchi, mais la mobilisation doit se poursuivre pour apporter une réponse humanitaire à la hauteur des besoins, alors que le cap du million et demi de réfugiés vient d’être franchi et que 4,25 millions de Syriens sont déplacés dans leur propre pays. Le Consortium 12-12 annonce la tenue d’une visite de terrain aux activités en cours dans le courant de l’année. Comme lors de l’opération Tsunami 12-12, les participants seront tirés au sort parmi les donateurs et les organisateurs d’action inscrits sur le site www.1212.be.

                                                                                                                       

Bruxelles, 29 mai 2013 - Ce mercredi 29 mai, Thomas Van Hamme, la Fête des voisins et le comité de quartier Avenue Milcamps ont lancé un appel à la solidarité à tous les Belges qui prendront part à la Fête des voisins ce vendredi 31 mai. Les habitants du quartier schaerbeekois et Thomas Van Hamme réunis au Square des Griottiers ont présenté un petit avant-goût de ce qu’il est possible de faire pour contribuer entre voisins à l’action “Sauver des vies – Syrie 12-12” : ils ont pris le thé noir, tel qu’on le boit en Syrie, et ont montré comment confectionner une tirelire pour la collecte. Une mobilisation citoyenne plus nécessaire que jamais à l’heure où les besoins des victimes de la crise en Syrie, et réfugiées dans les pays avoisinants, augmentent de manière préoccupante.

Thomas Van Hamme qui, il y a tout juste un mois visitait les projets humanitaires en cours portés par les organisations membres du Consortium 12-12 en Jordanie, témoigne : « J’ai vu la souffrance de ces personnes de près. Croyez-moi, il est vital de collecter des dons pour les victimes de la crise en Syrie. J’ai participé à une ‘pré’ Fête des voisins à Schaerbeek et j’ai vu à quel point il est simple d’organiser rapidement et dans la bonne humeur une collecte ou une action au profit de la campagne Syrie 12-12. »

Leopoldo Profili, de l’organisation Fête des voisins explique les raisons de leur soutien à l’appel Syrie 12-12 : « La convivialité et le partage sont les maîtres mots de la Fête des voisins, 2 valeurs également fondatrices de l’appel Syrie 12-12. En Syrie, prendre le thé est une tradition ancrée dans la culture : un geste quotidien que de trop nombreux Syriens ne peuvent plus se permettre dans un pays déchiré par la guerre. Boire le thé lors de la Fête des voisins et glisser une pièce dans la tirelire que vous pouvez confectionner en vous rendant sur le www.1212.be, c’est rendre hommage à celles et ceux qui souffrent et leur apporter une aide vitale. »

Erik Todts, président du Consortium 12-12 a dévoilé le résultat provisoire de l’opération Syrie 12-12 qui s’élève aujourd’hui à 2.025.000 euros. Un résultat encourageant dû aux nombreux dons privés mais également aux centaines d’actions collectives enregistrées sur le www.1212.be. Grâce à l’association de la Fête des voisins, qui a compté 500.000 participants en 2012, ce montant pourrait évoluer rapidement, si chaque comité de quartier répond à l’appel et contribue à récolter quelques euros dans la tirelire prévue à cet effet.

S’il est si important de continuer à faire des dons et à mener des actions, c’est parce que les conditions de (sur)vie des victimes de la guerre en Syrie restent pénibles. Près de 7 millions de personnes, dont la moitié sont des enfants, dépendent de l’aide humanitaire. La nourriture, l’eau, les soins et les médicaments manquent terriblement. Le Consortium 12-12 collecte donc des fonds pour apporter des secours aux victimes en Syrie et dans les pays voisins.

Le Consortium 12-12 tient à communiquer de manière transparente de l’utilisation des dons de la population. Ainsi, dans le cadre de l’appel « Syrie – Sauver des vies », un rapport financier sera de nouveau rendu public. L’organisation d’un « voyage-témoins » est envisagée pour la fin de l’année : l’opportunité serait donnée à un nombre restreint de citoyens d’être témoins des secours sur place aux victimes de la guerre en Syrie et de la bonne utilisation des moyens. La composition du groupe et le moment et les modalités de la mission seront déterminés plus tard.

Le Consortium 12-2-12 est composé de Caritas International, Handicap International, Médecins du Monde, Oxfam Solidarité et UNICEF Belgique. Chacune des cinq organisations est compétente dans un domaine spécifique depuis des dizaines d’années et se porte garante de la meilleure utilisation possible des fonds récoltés.

Les dons restent les bienvenus jusqu’à la fin de cette année. Chaque rue ou quartier peut s’enregistrer sur www.1212.be et suivre l’évolution du résultat de son action. Rappelons qu’une centaine d’actions de solidarité ont déjà été enregistrées en ligne !